Envoyer à un ami  Imprimer  Augmenter la taille du texte  Réduire la taille du texte
Balisage maritime

Phare de la Hague OU Phare de Goury

partager sur facebook partager sur twitter
publié le 19 août 2013 (modifié le 15 janvier 2015)

Phare de la Hague situé sur la commune d’Auderville (Manche)

Caractéristiques nautiques :
Coordonnées géographiques :
49°43,220’ N, 01°57,16’ E (WGS 84)

N° livre des feux :
N° ALADIN : 504000


Hauteur totale : 51 mètres
Hauteur par rapport à la mer : 55,75 mètres
Feu : feu à éclats, 5s
Lampe à incandescence de 250 W
Rythme : éclat toutes les 5 secondes
Lanterne : BBT lentille à 4 panneaux au 1/4, focale de 0.30m
Optique : tournante à murette métallique de distance focale 0,70 m
Hauteur focale 47m
Portée : 19 miles soit 34,5 km

Description

Le phare de Goury est situé sur la commune de Auderville, département de la Manche (50).
Le phare de la Hague, ou phare de Goury, s’élève à 800 mètres au large du cap de la Hague (Manche), sur le rocher dit « le Gros du Raz ». Il signale le raz Blanchard, l’un des courants de marée les plus forts d’Europe, qui peuvent atteindre les 9 nœuds. Malgré la proximité du phare de Gatteville, il apparait nécessaire de construire un feu supplémentaire compte tenu de la force des courants, de l’amplitude du marnage et de la présence du platier de la Foraine.

Après l’enquete de 1833, le projet est accepté en 1934 et l’architecte Morice de la Rue est sollicité, auréolé de la construction récente du Phare le plus haut d’Europe, Gatteville.
La construction a duré de 1834 à 1837, mis en service en 1838, est une tour cylindrique en pierres de taille de granite de Dielette. La tour est placée sur un soubassement cylindrique de même nature, avec 2 escaliers d’accès et échauguette. Ce soubassement forme plateforme.
Les pierres sont acheminées par barques à la 3e heure du jusant. L’accostage est difficile et dangereux et les 25 ouvriers seront rapidement logés sur place pour accélérer la construction.
L’escalier est déporté pour permettre l’isolement des 8 salles permettant de préserver le repos des gardiens.

Optiques
La 1ere optique installée le 1er novembre 1837 est un feu fixe blanc d’horizon. Sa focale est de 0.92 m
Elle est remplacée le 31/08/1890 par une optique de 16 panneaux sur galets, provenant du Phare de Gris nez. C’est un feu à éclat avec un cycle de 10 s.
Une 3e optique, de puissance renforcée avec un éclat blanc toutes les 5 s est mise en place le 3 septembre 1905. avec une focale plus courte de 0.70m, elle comporte 4 panneaux au 1/4 rotation placée sur une cuve à mercure de 4 colonnes.
Enfin, l’optique double actuelle à 4 panneaux au 1/4 a été installée en 1950

D’importants travaux de réfection de la lanterne se sont fait en fin 2013. Le matériel a été acheminé par hélicoptère et une méthode innovante de travaux sur corde a été employée pour minimiser les coûts.

Plate forme hélico

Il n’est plus gardienné depuis mai 1990 et ne se visite pas.
A l’issue de leurs gardes, les gardiens retrouvaient leurs familles à 1 km en face, sur la terre ferme.

Maison des gardiens

Il a été inscrit à l’inventaire des M.H. en 2009.

Combustibles

Huile végétale : 1837
Huile minérale : 1890 Lampe à 6 mèches
Vapeur de pétrole : 1905
Électrification : 1967
Automatisation : 1989